Open Ocean Home

Our news

Latest updates on Open Ocean's activities and news from the marine energy sector

Open Ocean surfe la vague des énergies marine renouvelables

1,6 million d’euros levés en août 2015, des projets de recrutement et de développement à l’international… quatre ans seulement après sa création, la start-up Open Ocean semble voguer vers le succès.

Il faut dire qu’elle est positionnée sur un marché porteur : celui des énergies marines renouvelables (éolien offshore et énergie produite par les marées et la houle), dont le potentiel est actuellement sous exploité. « En matière d’énergie marémotrice par exemple, la puissance installée dans le monde pourrait être multipliée par plus de 300 ! » s’exclame Jérôme Cuny, responsable du développement commercial d’Open Ocean. Diverses initiatives ont d’ailleurs été lancées au niveau européen (Plan Climat Energie) et des pays membres pour mieux l’exploiter. La France, particulièrement bien dotée en espace maritime souverain, a ainsi lancé trois appels d’offres dédié à l’éolien offshore depuis 2012.

Surtout, la solution d’Open Ocean, fondée sur le Big Data, répond à trois besoins clefs des acteurs du secteur : la rapidité, l’exhaustivité et l’autonomie. En cinq minutes, elle permet en effet aux opérateurs, bureaux d’ingénierie et autres constructeurs, d’obtenir, dans un format internet simple et intuitif, toutes les données de vagues, courants et vent relatives à un point géographique donné, fusse-t-il au milieu d’un océan. Des données indispensables avant d’envisager la construction d’une infrastructure éolienne offshore par exemple, et que les acteurs n’obtenaient auparavant que de façon fragmentée, au bout de plusieurs semaines. Aujourd’hui, Open Ocean compte d’ailleurs des clients comme Engie-Futures Energies, SABELLA (PME quimpéroise qui a installé la première hydrolienne raccordée au réseau en France et qui se positionne activement en Asie du Seud-Est) ou Eoliennes en mer (un consortium rassemblant ENGIE, EDPR and Neoen Marine créé pour construire des fermes d'éoliennes en mer au large de Dieppe-Le Tréport et des îles d'Yeu et Noirmoutier).

La conception de l’offre, pourtant, n’a pas été un long fleuve tranquille. « Mi-2013, nous avons dû admettre que la première version de notre logiciel ne convenait pas se souvient Jérôme Cuny. Non seulement il nous fallait douze heures pour obtenir des données en un point géographique – contre cinq minutes aujourd’hui ! – mais notre gestion de la cartographie interactive n’était pas optimale et notre offre commerciale n’était pas claire ».

Cet ancien océanographe formé aux Etats Unis et au Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) s’est alors naturellement tourné vers son conseiller-référent de Paris Region Entreprise (à l’époque Centre Francilien de l’Innovation). « Nous l’avions rencontré trois ans auparavant avec mon associé Renaud Laborbe, alors que la société n’était pas encore créée, explique Jérôme Cuny. Il nous avait orientés vers certaines sessions d’information et de networking, où nous avons effectivement noué des contacts intéressants. Nous étions restés en relation depuis ».

La réponse de Thomas Fauvel, conseiller spécialisé sur les technologies et l’innovation au sein de Paris Region Entreprise, est immédiate : « Je leur ai recommandé de solliciter une Aide à l’Innovation Responsable, pour obtenir un soutien financier à leur programme de recherche certes, mais surtout pour que la préparation du dossier de demande leur permette d’affiner leur vision, leur offre et la façon de la présenter commercialement ». La start-up, évidemment, a été accompagnée dans cette préparation. « Des échanges quasi-quotidiens nous ont non seulement permis de mieux définir notre solution, mais aussi de réaliser que nous devions, dans notre discours commercial, insister d’avantage sur le bénéfice qu’elle présente en termes de sécurité des opérations en mer » se souvient Jérôme Cuny.

Open Ocean a obtenu une aide de 80 000 Euros, ce qui lui a permis notamment d’optimiser sa gestion des cartes interactives. Un succès, mais certainement pas l’aboutissement des relations entre la start-up et Paris Region Entreprises. L’agence a en effet poursuivi sa mission en facilitant la participation d’Open Ocean au programme européen Karim – pour « Knowledge Acceleration and Responsible Innovation Meta network ». « Les contacts que nous y avons eus nous ont permis de recueillir des pistes intéressantes pour faire évoluer notre modèle économique » se souvient Jérôme Cuny. Et ce n’est pas fini. Car Open Ocean déborde de projets, qu’il s’agisse du développement de nouveaux produits ou de conquête de marchés porteurs, à l’international (la solution doit couvrir le monde entier fin 2015) et vers de nouveaux segments (pétrolier offshore). « Bien entendu je continue à échanger sur ces sujets avec mon conseiller Thomas Fauvel, explique Jérôme Cuny. On peut se parler très franchement, ce qui aide à bien travailler ensemble ! ».  

Source: www.parisregionentreprises.org


Click Here to read Jerome Cuny, Open Ocean CEO's interview about Open Ocean and Metocean Analytics